Accueil
Plan
Glossaire
Contact
Liens
Observatoire de Paris
Les ExoplanètesCoRoTCoursOutilsBase de données
<-   Observer-détecter-mesurer   ->
figures/elodie.jpg

Le satellite CoRoT sert deux programmes scientifiques pour lesquels il faut :

  • Observer les oscillations d'une étoile
  • Détecter les transits des petites planètes lointaines

Ces deux phénomènes nécessitent les mêmes techniques d'observation, qui sont les deux principales techniques utilisées actuellement pour détecter des oscillations stellaires et des transits planétaires :

  • La technique spectroscopique permet de mesurer les variations de vitesse relative.

    La technique « spectroscopique » peut être utilisée depuis le sol, mais ne permet de détecter les oscillations que d'un petit nombre d'étoiles et ne donne accès qu'aux planètes extra-solaires géantes.

  • La technique photométrique permet de mesurer les variations de luminosité.

    La technique photométrique permet de faire ces observations sur un grand nombre d'étoiles très variées. C'est la technique employée par CoRoT.Elle consiste à compter les photons émis par l'étoile et reçus par le télescope, mais elle implique d'observer depuis l'espace.

Les transits planétaires, comme les oscillations stellaires se manifestent par des variations de la luminosité de l'étoile ou bien par des variations de sa vitesse relative par rapport à la Terre qu'il faut mesurer avec une très grande précision.

Il faut aussi observer longtemps et continûment, donc s'affranchir des interruptions dues aux passages nuageux, à l'alternance jour/nuit et à la rotation de la Terre autour du Soleil. C'est pourquoi il faut aller dans l'espace.

figures/choix.gif

Observez l'animation ci-contre :
L'étoile est animée d'une pulsation, son rayon varie (disque jaune) et les vitesses à sa surface sont alternativement dirigées vers nous (bleu) ou s'éloignent de nous (rouge). Ceci entraîne des variations périodiques de son éclat (trait jaune) et de la vitesse de ses couches superficielles, ou atmosphère (trait irisé). Cette vitesse est mesurée grâce à l'effet Doppler, par la variation de la longueur d'onde des raies spectrales émises par son atmosphère (en bas à droite).