Accueil
Plan
Glossaire
Contact
Liens
Observatoire de Paris
Les ExoplanètesCoRoTCoursOutilsBase de données
<-   gamma Cep et epsilon Eri, exoplanètes ou artéfacts ?   ->
figures/MaunaKea-NorthRidge-Cuillandre-2001.jpg
Sur la montagne du Mauna Kea à Hawaï- Le télescope Canada France Hawai ayant permis l'étude de nombreux phénomènes astrophysiques.
Crédit : Jean-Charles Cuillandre (CFHT)

En 1988, les canadiens Bruce Campbell, Gordon Walker et Stephensen Yang font paraître le résultat de six années d'observation spectroscopique de 23 étoiles solaires avec le télescope Canada-France-Hawaï (miroir du site du CFHT).

Certaines de ces étoiles, en particulier gamma Cephei et epsilon Eridani, sont alors suspectées d'être pourvues de compagnons planétaires. Cet espoir est déçu en 1992 lorsque les variations observées sont finalement attribuées à l'activité chromosphérique de ces étoiles.
De dépit, Bruce Campbell décide d'aller travailler pour une entreprise privée.

Quoique le devant de la scène soit alors occupé par d'autres, l'histoire de ces étoiles ne s'arrête pas là.

En 2000, Artie Hatzes de l'observatoire McDonald (Texas) et ses collaborateurs adoptent finalement comme explication la plus probable des variations epsilon Eridani la présence d'une planète de 0,86 MJ avec une période de 7 ans ! Ils s'appuient pour cela sur une analyse conjointe de six jeux de données collectées avec quatre télescopes différents.

Puis en 2002, c'est au tour du compagnon de gamma Cephei (période 2,5 ans et masse 1,7 MJ) de se trouver « ressuscité » par Hatzes et consorts.