Accueil
Plan
Glossaire
Contact
Liens
Observatoire de Paris
Les ExoplanètesCoRoTCoursOutilsBase de données
<-   Des exoplanètes exotiques   ->
figures/PULSAR.JPG
Vue d'artiste d'une planète extrasolaire autour d'un pulsar
Crédit : Observatoire de Paris / UFE

En 1970, David Richards constate une anomalie dans la périodicité du signal en provenance du pulsar du Crabe, découvert un an plus tôt. Il en propose trois explications :

  • Un effet de précession,
  • Une vibration du pulsar
  • Ou une perturbation liée à une planète de période 11 j.

L'hypothèse de vibration est jugée la bonne. En revanche, c'est bien la découverte d'une planète autour de PSR 1829-10 qu'Andrew Lyne publie en 1991, à partir d'observations effectuées avec le radiotélescope de Jodrell Bank.

Double coup de théâtre en janvier 1992 : le même jour, Lyne rétracte sa découverte, un artefact lié à la non prise en compte de l'excentricité de l'orbite terrestre, alors qu'Alexander Wolszczan annonce deux planètes (de période 67 j et de masse 3,4 MJ pour la première, de période 90 j et de masse 2,8 MJ pour la seconde) autour de PSR 1257+12 !

Cette fois, les observations de Wolszczan à Arecibo sont confirmées par Dale Frail au VLA. De plus, l'étude du système permet de mettre en évidence une résonance gravitationnelle 3:2 entre les deux planètes.

L'existence de ces étranges planètes semble donc bien réelle, d'autant qu'en 1994, un deuxième pulsar, PSR B1620-26, se trouve adjoint d'une planète géante de masse actuellement estimée à 2,5 MJ.