Accueil
Plan
Glossaire
Contact
Liens
Observatoire de Paris
Les ExoplanètesCoRoTCoursOutilsBase de données
Retour   Premières tentatives astrométriques   ->
figures/sproul.jpg
Observatoire de Sproul - Collège Swarthmore en Pennsylvanie : "Students walk along a path leading from Wharton to the Sproul Observatory"
Crédit : Daily Gazette du Collège Swarthmore en Pensylvannie - Casey Reed

En 1943, Dirk Reuyl et Erik Holmberg, astronomes à l'observatoire McCormick (Virginie) déduisent de près de dix années de mesures photographiques que le système double 70 Ophiuci est peut-être accompagné d'une planète dont la masse est dix fois celle de Jupiter (MJ).

Deux mois plus tard, Kaj Aage Strand, astronome à l'Observatoire de Sproul http://daily.swarthmore.edu (Pennsylvanie), annonce que l'étoile 61 Cygni a pour compagnon une planète de 16 MJ.

Malheureusement, les uns ne parvenant pas à confirmer les mesures des autres, la réalité de ces planètes se trouve sérieusement mise en doute.

En 1944, Piet Van de Kamp pense avoir détecté un astre de 60 MJ autour de l'étoile de Barnard (une étoile naine rouge au mouvement propre record). Le nombre de clichés augmentant, les caractéristiques de cet astre s'affinent et en 1963, Van de Kamp est persuadé quil s'agit d'une planète de 1,6 MJ et de période 24 ans. Six ans plus tard, les mesures semblent montrer que l'étoile de Barnard possède plutôt deux planètes, de masses 0,8 et 1,1 MJ et de périodes 12 et 26 ans, respectivement.

Hélas, une étude menée par John Hershey en 1973 conduit à penser que ces planètes ne sont qu'une illusion causée par un problème instrumental au télescope de Sproul. Des observations indépendantes de l'étoile de Barnard par George Gatewood et Heinrich Eichhorn le confirment.