Astronomie et Mécanique Céleste
Astronomie et Mécanique Céleste
Entrée du siteSommaireGlossairePage pour l'impression<-->
- Des Etoiles aux Planètes

Cratères

Cratère Manicouagan, Canada
images_geolo/manicouagan.jpg
La cratère Manicouagan au Canada est l'un des plus grands cratères (70 km), encore préservé sur Terre. Il date d'environ 200 millions d'années. On remarque la présence d'un lac annulaire dans le cratère.
Crédit : NASA

Cratères : un peu, beaucoup, passionnément

Prenons comme exemple le système Terre-Lune. La Lune, notre plus proche voisine a une surface complètement criblée de cratères, alors que la surface de la Terre semble relativement indemne. Pourtant les deux astres sont soumis au même environnement météoritique, au même flux d'impacteurs. La Terre aurait-elle été épargnée par rapport à la Lune par un quelconque mécanisme protecteur?

La réponse est NON

La Terre a bel et bien subi autant d'impacts que la Lune, et ce n'est pas l'atmosphère (absente sur la Lune) qui aurait pu arrêter les plus gros bolides cosmiques. Donc si la Terre n'a pas été exempte d'impacts, où sont alors les cicatrices ? Sur Terre on ne dénombre qu'environ 200 cratères d'impacts dont la plupart sont méconnaissables, alors que la surface de la Lune arbore des milliers de cratères. L'explication c'est l'EROSION. C'est ce phénomène qui a effacé les traces d'impacts sur Terre alors qu'il est absent sur la Lune. Les acteurs de l'érosion sur Terre sont par ordre d'importance :

  1. l'eau (les précipitations)
  2. le vent
  3. le volcanisme et la tectonique des plaques, sur des échelles de temps plus longues

Ainsi donc l'érosion est responsable des disparités de cratérisation des surfaces planétaires. Mais a t-on résolu pour autant l'origine profonde de ces disparités ? En effet, pourquoi l'action du volcanisme (qui est le mécanisme d'érosion à prendre en considération sur des échelles de temps géologiques) est-il si différent d'une planète à l'autre ? C'est l'objet de la partie suivante.

Page précédentePage suivante