Astronomie et Mécanique Céleste
Astronomie et Mécanique Céleste
Entrée du siteSommaireGlossairePage pour l'impression<-->
- Compléments de Physique

activiteMise en évidence (2/3)

Auteur: Benjamin Mollier

introductionMatériel

On dispose de deux MHTI d'indice n_1 et n_2. Un rayon incident issu de S arrive sur le dioptre les séparant en I.

objectifsObjectif

Le but de cette simulation est d'établir une loi liant l'angle incident et l'angle réfracté.

rappelRappel

Nous venons de voir à la page précédente que :

  • deux rayons sont issus du point d'incidence, le rayon réfléchi et le rayon réfracté,
  • l'angle réfléchi est l'opposé de l'angle incident : r=-i
  • l'angle réfracté n'est pas proportionnel à l'angle incident,
  • il l'est presque pour les faibles valeurs de i.

activiteSimulation

  • Cliquez cette fois-ci sur "Calcul des angles i_1, i_2, r"
  • Les deux graphiques représentent les angles r et i_2 en fonction de i_1
  • On retrouve bien la première loi de Descartes concernant l'angle réfléchi
  • La loi i_2 = f(i_1) n'est clairement pas linéaire.
  • Effacer le graphique et relancer cette simulation, en cochant cette fois-ci les cases \sin(i_1) et \sin(i_2)
  • La deuxième fenêtre représente cette fois \sin(i_2) en fonction de \sin(i_1)
  • Ah, cette fois, la courbe est une droite

qcmQCM

1)  On en déduit donc que :




 

remarqueRemarque

Lorsque les angles sont faibles, ils sont presque égaux à leur sinus (exprimé en radian). Donc lorsque i_1 et i_2 sont petits :

  • \sin(i_1) \approx i_1
  • \sin(i_2) \approx i_2
  • i_2 \approx k \times i_1

On retrouve le fait que la loi est presque linéaire pour les faibles angles.

Page précédentePage suivante