Accueil
Plan
Glossaire
Contact
Liens
Observatoire de Paris
Les ExoplanètesCoRoTCoursOutilsBase de données
<-   Structure interne   ->
figures/eventail.gif
Schéma de structure de trois modèles d'étoiles : Une étoile comme le Soleil au centre, une étoile un peu plus massive en bas et une étoile très vieille. Les flèches ondulées indiquent des régions calmes, tandis que les tourbillons illustrent la présence de mouvements convectifs puissants
Crédit : Observatoire de Paris / UFE

Par le rayonnement qu'elles émettent, les étoiles perdent une énergie considérable ( 4*1026 watts pour le Soleil, soit la production de 400 millions de milliards de centrales nucléaires de 1GW, et jusqu'à un million de fois cette valeur pour les étoiles les plus lumineuses).

La structure de l'étoile s'ajuste pour établir un équilibre entre cette énergie perdue à la surface et celle produite dans le cœur de l'étoile par les réactions de fusion nucléaire de l'hydrogène en hélium dans un premier temps, puis généralement de l'hélium en éléments plus lourds (carbone, oxygène,…), éventuellement ensuite du carbone en éléments encore plus lourds…

Cette structure est très variée. Elle dépend de l'âge, de la masse, et de la composition de l'étoile.