Ressources libres - Lumières sur l’Univers
Entrée du siteSommaireGlossairePage pour l'impression<-->
- Histoire de l'Astronomie

Introduction

Auteur: Jérôme Lamy
images/encyclopedie.jpg
Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751, Tome I.
Crédit : Bibliothèque de l'Observatoire de Paris

introductionIntroduction

Les Lumières sont d'abord marquées, dans le domaine savant, par un effort de structuration autour des Académies et de la République des Lettres. De nombreux observatoires voient le jour et permettent un accroissement conséquent du corpus de données. L'astronomie stellaire et cométaire illustre les progrès à l'oeuvre. D'un point de vue théorique, de nouvelles conceptions de l'Univers émergent avec Wright, Kant, Lambert et Laplace.

L'astronomie stellaire par exemple se développe grâce à Herschel bien sûr, mais aussi avec la multiplication des catalogues détaillant la position des astres. De même, l'astronomie cométaire connaît un essor considérable grâce aux travaux de l'astronome britannique Edmond Halley. Les réflexions et les observations de William Herschel, au 18ème siècle sur la « construction des cieux » constituent des apports majeurs à l'astronomie de l'époque moderne. Enfin, les discussions sur la forme de la Terre, en France, au 18ème siècle, sont l'occasion de mettre en tension les théories cartésienne et newtonienne.

Aux 18ème et 19ème siècles, les découvertes d'Uranus et de Neptune, ainsi que celles des petites planètes, témoignent autant des progrès instrumentaux que du raffinement mathématique de la mécanique céleste. Après 1850, l'astronomie se diversifie : astronomie physique, photométrie et photographie témoignent d'un important dynamisme savant.

Ce sont ces différents éléments que nous proposons d'étudier dans le chapitre suivant. Il convient de remarquer que durant cette période, il existe une articulation très forte entre les observations et les travaux spéculatifs. Si Herschel incarne à lui seul cette dimension caractéristique de l'astronomie post-newtonienne, il convient de souligner qu'il s'agit d'un arrière-plan méthodologique et épistémologique qui traverse toutes les recherches entreprises aux 18ème et 19ème siècles.

Page précédentePage suivante