Fenêtres sur l'Univers
Fenêtres sur l'Univers
Entrée du siteSommaireGlossairePage pour l'impression<-->
- Instrumentation

observerMiroirs et collecteurs : Observer

image 1image 2image 3image 4image 5image 6
miroirreosc.jpg
Miroir de 8.2 m poli par la société SAGEM/REOSC, pour le télescope VLT de l'ESO.
Crédit : REOSC

Miroirs

Le miroir primaire est le ... premier miroir vu par les photons. Il présente généralement un profil parabolique. Le deuxième, s'il y en a un, est appelé ... secondaire.

Miroirs segmentés

Les 2 télescopes Keck, plus grands collecteurs dans le visible depuis le début des années 1990, ont des miroirs segmentés (càd en plusieurs morceaux), et illuminent les foyers Cassegrain et Nasmyth. Ce dernier, après passage du faisceau sur l'axe en altitude, est découplé du télescope.

Domaines visible, UV et IR

Une configuration classique est la combinaison de 2 miroirs, l'un parabolique, l'autre hyperbolique convexe, dans la configuration Cassegrain. Les miroirs ne sont plus nécessairement monoblocs ; c'est le cas du télescope optique le plus grand en service actuellement, le télescope Keck.

Domaine radio

Dans le domaine radio, il est nécessaire d'avoir une antenne de grande taille :

  • Pour collecter un grand nombre de photons, car l'énergie h\nu par photon est très faible dans le domaine radio.
  • Afin d'améliorer la fonction de transfert, très étalée par la diffraction à grande longueur d'onde

Domaine X

Le domaine des courtes longueurs d'onde présente de nombreuses particularités. Entre autres :

  • Seules les observations dans l'espace sont possibles, l'atmosphère étant opaque aux rayonnements X et \gamma.
  • Il est difficile de focaliser efficacement un rayonnement très énergétique. Pour y parvenir, les miroirs des collecteurs X travaillent en incidence rasante.
  • L'imagerie X nécessite un grand nombre de surfaces collectrices.
Page précédentePage suivante